Mieli d'Italia

  • Aumenta dimensione caratteri
  • Dimensione caratteri predefinita
  • Diminuisci dimensione caratteri
HOME En - Fr - Es - De Français Un insecte défaites Monsanto. Il se nourrit du maïs OGM conçue pour résister à son attaque

Un insecte défaites Monsanto. Il se nourrit du maïs OGM conçue pour résister à son attaque

email Stampa PDF
5 septembre 2011 inglese_18x12 spagnola_18x12 italiana_18x12

vermi che mangiano foglie verdiAprès les mauvaises herbes résistantes aux herbicides, un outre être vivent, un insecte, défaites l'agriculture technologique. Aux États-Unis est apparue une souche de la chrysomèle du maïs - un des «bêtes terrorisantes» des agriculteurs européens et américains - en mesure de prospérer sur les plants de maïs Ogm crées aux laboratoires du Monsanto concrètement pour résister à l'attaque de la chrysomèle des racines du maïs.

 

Pour l’instant l'existence du problème, n’est scientifiquement prouvé que dans quatre champs de l'Iowa (il y a des suspects  pour des outres champs l'Illinois, mais pas de preuves) et est limitée aux variétés de maïs conçues pour résister à la chrysomèle du maïs grâce à la capacité de produire une toxine appelée Cry3Bb1.

La souche de la chrysomèle du maïs que fait des banquets sur le maïs Ogm, existe au moins depuis le 2009: il a fallu « un petit peut » du temps pour tester en laboratoire le fait que les insectes transmettent la résistance à la toxine à leurs descendants.

Monsanto affirme que ces variétés de maïs sont encore efficaces au 99% contre la chrysomèle: Mais pensez à combien d’insectes résistants se sont reproduits et diffusés dans cet intervalle de temps !

Le maïs en question a été obtenu en laboratoire en insérant un gène du Bacillus thuringiensis, qui codifie la capacité de produire une toxine létale (théoriquement) pour la chrysomèle, insecte que, au stade de larve mange les racines du maïs. Les adultes se nourrissent de feuilles, y compris celles de maïs, mais produisent des dégâts plus limités.

Le bon, vieux remède pour l'infestation est la rotation des cultures: au printemps les larves éclosent dans une terre pas semée de maïs et meurent de faim, même si aux Etats-Unis ces larves ont récemment commencé à étendre leur appétit aux racines de soja.

Mais, toujours aux Etats-Unis, les subventions aux productions des biocarburants à base de maïs encouragent la pratique de la monoculture en succession : année après année la terre est réensemencée avec le maïs.

Les souches de Chrysomèle résistantes ont été trouvées dans des champs où le maïs Ogm était cultivée en monosuccesion depuis un minimum de trois ans. C’est comme dire « soit tu t’adaptes soit tu meures », … et la chrysomèle du maïs s’est adaptée !

 

logo the wall street journal

Financial Times: "Le maïs Monsanto perd sa résistence aux insects nocifs"

 

 

logo afpAfp Le maïs Monsanto attaqué par les insectes dont il douvait résister

 

logo plos onelogo hoffington post

L'essai dans la revue Plos One sur la résistance de la chrysomèle des racines au maïs Bt (via Huffington Post)

 

 

 Font de l'article: blogeko  logo blogeko

 

Traduction de Maria Jose Pastor Rodriguez