Mieli d'Italia

  • Aumenta dimensione caratteri
  • Dimensione caratteri predefinita
  • Diminuisci dimensione caratteri
HOME En - Fr - Es - De Français Stop aux néonicotinoïdes ...= production record du maïs

Stop aux néonicotinoïdes ...= production record du maïs

email Stampa PDF
22 août 2011 inglese_18x12 spagnola_18x12 italiana_18x12

pannocchia di mais

La production de maïs en Italie au cours des trois dernières années a été influencée par des variables météorologiques et pas certainement par des maladies ou par des parasites.

En particulier, ces dernières années les rendements moyens par hectare n'ont pas été affectés par la présence de la chrysomèle des racines du maïs (Diabrotica).

Par contre, l'apiculture italienne, depuis l'interdiction de l'utilisation des enrobages néonicotinoïdes du maïs, est "en forte reprise après la mortalité massive des abeilles ces dernières années", tel que confirme le rapport INEA 2011 (Institut National italien pour l’Économie Agricole) (2,72 MB, p. 13, pénultièm paragraphe).

En France, par contre, l'apiculture est de plus en plus soufrant et la crise de plus en plus accentuée.

 

En France (où le Cruiser est provisoirement autorisé et largement utilisé sur le maïs, alors que restent interdits le Gaucho, le Poncho et le Regent) la cuspide des Sociétés Agrochimiques affirment que «la seule alternative aux fumigations d'été sur le maïs sont les enrobages systémiques", phrase complètement incohérente.

En fait c'est exactement en France, «qu'il a été nécessaire» de faire des fumigations aériennes d'insecticides pendant l'été, avec un l'impact environnemental inacceptable. Il a été promulguée un règlement pour faire des épandages aériens qui a perdu toutes les recommandations de protection des ruchers présentement existantes.

 

 

En Italie, par rapport au danger des traitements d'été, association apicole régionale de la Lombardie, Apilombardia, a dénoncée à la Région de Lombardie la réalisation des fumigations insecticides sur le maïs avec une forte probabilité de coïncider avec la floraison, et donc avec un impact inacceptable et pas en conformité avec les prescriptions de protection de l'environnement. La région de Lombardie, qui semble ignorer la quantité et le calendrier des traitements insecticides sur le maïs en Juillet, a répondu en assurant que mettra en place une surveillance diligente.

Comecocos che mangia degli euri

En tant, en Italie des importantes experts agronomes expriment leurs doutes sur l'efficacité, convenance et «rendement économique» (évident pour ceux qui les vend, mais pas à l'utilisateur final) des traitements insecticides sur le maïs contre la chrysomèle des racines en Juillet .

Le ratio coût / bénéfice est clairement déséquilibrée dans le contexte de l'économie agricole.

C'est évident le contraste avec l'affirmation des corporations de la chimique et des journaux agricoles (complètement fourrées par des annonces de ces industries et donc fortement conditionnées par eux) que la chrysomèle des racines serait un problème extrêmement grave.

 

rotazione_culture_jpg
 Continúe la fomentation de la peur parmi les agriculteurs invitant à prendre des mesures contre la diabrotique, indépendamment de toutes les données techniques, en continuant à annoncer la fin de la culture du maïs au moins qu'il ne soient ré-autorisées les enrobages néonicotinoïdes, alors que les données sur le terrain montrent que le parasite est désormais omniprésente, mais que, à de rares exceptions contrôlables par la rotation des cultures, il ne préjudice pas les productions normales du maïs.
 

Trappola per adulti di diabrotica su mais in VenetoPlus d'un agriculteur commence à se poser des questions à propos des intéressés «prescriptions» des corporations de la chimie: il est préférable de traiter précocement pour éviter d'endommager la pannicule ou plus tard pour rejuindre les femelles fertiles et donc réduire la pression de présence sur la saison successive?

Jusqu'à présent nous n'avons considéré que la première hypothèse, la plus dangereuse en termes de risques environnementaux à cause du risque d'intervenir en présence de la floraison, et qui semble de plutôt bas, se non nulle, utilité.

Peut-être que nous devrions examiner plus attentivement la deuxième option.

La définition d'un seuil minimum d’infestation pour déterminer la nécessite de faire des traitements est utile, mais exige un plan de surveillance soutenue par une assistance technique spécifique.

 

ape su pianta di mais

Il serait très judicieux de définir un seuil, non à partir duquel une intervention chimique est recommandé, ma qui détermine la nécessité de passer (pour toute une zone) à une culture différente l'année successif.

Or, dans le secteur agricole tous acceptent, même les plus obtus, la grande importance du pollen du maïs pour les abeilles et pour beaucoup d'outres insectes utiles.

Mais, il est vraiment urgente de définir, et se mètre d'accord sur «le moment réel dans lequel les abeilles sont attirés par le maïs».

La période de floraison ne peut évidemment pas coïncider avec la présence de l'épi, visible depuis Juin / Juillet jusqu'au séchage complet de la plante …

Si la présence de l'épi ne peut pas être considéré comme un signe de floraison, cependant, il doit être identifié et communiqué à quelles signaux doivent être connectés l'interdiction du traitement du maïs en floraison.

Traduction de Maria Jose Pastor Rodriguez